Prix pour un projet de perfectionnement professionnel présenté par l’École Nationale de Théâtre

Le Prix du perfectionnement professionnel présenté par L’École Nationale de Théâtre d’une valeur de 5 000 $, permet à un·e artiste émergent·e, mi-carrière ou établi·e du milieu théâtral de la francophonie canadienne, de réaliser un projet de formation ou de perfectionnement professionnel dans la structure ou auprès de la compagnie de son choix. N’hésitez pas à présenter des projets pour votre propre bénéfice OU pour celui d’une communauté de pratique près de vous. Par francophonie canadienne, on entend les francophones évoluant en situation linguistique minoritaire.

Il n'y a pas de restrictions quant au type de formation ou à l'endroit où elle sera offerte.

Ce prix est remis grâce à l’appui généreux de l’École nationale de théâtre du Canada. Il a été décerné pour la première fois en 2019.

 

Critères d’admissibilité – Le Prix du perfectionnement professionnel présenté par L’École National de Théâtre

Œuvrer professionnellement depuis au moins cinq ans au sein du milieu théâtral, toutes expériences confondues.

Ancrer majoritairement sa pratique dans le milieu de la francophonie canadienne. Par milieu de la francophonie canadienne, on entend les provinces où les francophones sont en situation linguistique minoritaire.

Les candidates et candidats peuvent œuvrer dans tous les champs théâtraux : écriture dramatique, mise en scène, jeu, scénographie, éclairages, etc.

Une personne qui a reçu un Prix d’excellence de la Fondation ne peut postuler l’année suivante.

Les candidates et les candidats ne peuvent soumettre plus d’un projet par Prix. Par ailleurs, une personne ne peut pas remporter deux prix la même année.

Voici deux exemples de projet gagnant : 

2020 : Cory Haas a suivi une formation soutenue et encadré par le Théâtre La Seizième afin de développer des compétences (en gestion et en programmation artistique) nécessaires pour entrer dans un poste de direction artistique.

2019 : Débutant une nouvelle étape de son parcours professionnel en tant que directeur artistique et codirecteur général du Théâtre populaire d’Acadie, Allain Roy se donne le défi de théâtraliser un recueil de poésie du jeune poète acadien Jonathan Roy intitulé Savèches à fragmentation. « Savèches » est un mot acadien qui désigne des papillons de nuit attirés par la lumière. Dans le cadre de sa première mise en scène, il a souhaité approfondir ses compétences en conception lumières auprès de Stéphane Ménigot et explorer diverses avenues de mise en scène avec Patrice Dubois, directeur artistique du Théâtre PÀP (Petit à Petit), compagnie résidente du Théâtre de Quat’Sous à Montréal.

 

ENTC- Prix individuels.png

Partenaires financiers

RBC-partenaires-vec.pngBMO-partenaires-vec.pngNAC-partenaires-vec.png ENTC-partenaires-vec.png

CEDWB-partenaires-vec.pngCAC-partenaires-vec.pngPCC-partenaires-vec.pngViola-partenaires-vec.png Suzanne-Cyr-partenaires-vec.png

logoTA_bleu_transpa_PNG.PNG        B-B&A logo only.png    d15-desjardins-logo-couleur.png

 

Pour toutes les nouvelles de l'ATFC et de la Fondation, abonnez-vous à notre infolettre